Pour la plupart des mamans, les débuts de l’allaitement sont une période difficile, durant laquelle toute aide, qu’elle soit médicale ou psychologique, est très appréciée. L’un des premiers conseils est de boire suffisamment d’eau. Et pour cela, tous les moyens sont bons : eau citronnée, jus de fruits… et  les tisanes, bien sûr !

Il faut savoir que les premiers écrits ventant les vertus de certaines plantes pour l’allaitement, remontent à l’Egypte ancienne, mais étonnamment, à ce jour peu de tests et d’études ont été menée pour démontrer leurs efficacités. Leurs utilisations traditionnelles (présentent dans toutes les cultures à travers les temps) permettent de penser qu’elles sont sans danger et peuvent être d’une grande aide.

Pour notre culture générale, les plantes qui ont des vertus pour l’allaitement sont des plantes dites galactogènes. En voici les plus connues :

  • Fenugrec (dit Trigonella foenum graecum) : utilisé en Egypte Ancienne, à Rome, en Inde, en Grèce,… la substance active est isolée dans les graines. De très nombreuses vertus lui sont accordée telles que galactogène, anabolisant (anti fatigue, très bon pour maman !), un effet préventif contre certain cancers, pour traiter la constipation, la chute des cheveux…
  • Les anis vert (Pimpinella anisum) et étoilé (Illicium verum) sont connus depuis des siècles ; Plus que d’augmenter la production de lait, leur vertus sont de lui donner un bon gout et de calmer les coliques du bébé allaité ; certaines mères sont satisfaites des pastilles à l’anis (Vichy).
  • Levure de bière : à l’époque la bière était couramment utilisée, aujourd’hui vous en trouvez sans alcool de très bonne !
  • Galéga (Galega officinalis) est connu depuis la Renaissance pour son effet galactogène. Les vertus ont été étudiées dans les années 1900 par un galactagogue reconnu qu’il y avait une production de lait plus importante chez les vaches et les chèvres. Aucune étude n’a été réalisée chez les humains et aucun n’effet secondaire n’a été observé. Cette plante était généralement utilisée en Europe.
  • Le fenouil (Foeniculum vulgare) et le cumin (Cuminum cyminum) ont aussi été conseillés pour augmenter la sécrétion lactée.
  • Le basilic
  • Luzerne
  • Guimauve
  • Orties
  • Verveine
  • Angélique

Ce qu’il faut retenir c’est que lors de difficulté à avoir une production de lait satisfaisante, la maman doit faire très attention à son état de santé en général (fatigue, alimentation, stress,…), dans ces cas-là les aliments galactogènes sont une très bonne aide et complément alimentaire. Toutes les plantes citées ci-dessus sont couramment prescrites par les galactagogues.

ATTENTION :

Si certaines plantes peuvent vous aider lors de votre allaitement, d’autres ont un effet opposé.

Comme la menthe, le persil, l’aneth ou la sauge, elles peuvent faire diminuer la production de lait voir la stopper totalement !

Il est donc important de ne pas prendre la première tisane venue mais de vous renseigner sur sa composition.

Retrouverez dans tous nos coffrets d’allaitement une tisane d’allaitement de notre partenaire Herbier de France. En plus du fait qu’ils travaillent avec des plantes Françaises issue de l’agriculture biologique, ils ont ajouté une touche de basilic qui rend celle-ci très agréable à la dégustation !