Lors de votre allaitement, votre mamelon va être fortement sollicité. Il faut donc lui apporter une attention toute particulière. Vous pouvez rencontrer des soucis plus ou moins importants susceptibles de perturber la mise au sein et vous faire souffrir.

Nous vous rappelons que vous trouverez ici une information générale, nous vous invitons à consulter notre page « soutien à l’allaitement » et contacter un professionnel de santé pour avoir une information personnalisée.

La mise au sein :

Il faut savoir que, lors de la mise en place de son allaitement, les douleurs et traumatismes du mamelon sont une des complications de l’allaitement qui a un impact des plus significatif. La douleur ressentie peut aller d’une sensation d’inconfort à une douleur intense qui est dû à un traumatisme du mamelon (ayant pour origine la succion ou un frottement). Selon les études, 33% à 96% des femmes se trouvent concernées, ces douleurs culminent entre le 3ème jour et diminuent à partir du 7ème jour. Pour certaines, cela peut durer pendant 6 semaines. Près d’une mères sur trois, confrontées à cette difficulté se tourneront vers une autre méthode d’alimentation de l’enfant dans les 6 premières semaines qui suivront la naissance. Mais en étant bien accompagné et avec de bons conseils on peut facilement y faire face.

Certains articles et spécialistes relatent que parmi les personnes soutenant l’allaitement, il y a une certaine réticence à reconnaître cette réalité, peut-être pour éviter de décourager les futures mamans d’allaiter. Il faut savoir que toutes les femmes sont concernées ! mais que c’est un changement physiologique normal, la sensibilité du mamelon augmente dans les jours qui suivent la naissance. Cela permet une réponse optimal à la stimulation et facilite ainsi la libération d’ocytocine qui stimule l’éjection du lait.

L’important c’est la position :

Aussi il est important lors de votre préparation à l’allaitement de vous renseigner sur les différentes position à adopter lors de l’allaitement et de s’assurer d’une bonne prise en bouche de votre bébé (allez voir les vidéos sur l’allaitement). Il est important que cette sensibilité des débuts ne dégénère et ne devienne une crevasse. A savoir que, au tout début, lors de la prise au sein de votre enfant, si la douleur disparaît dans les 30 secondes, tout devrait rentrer rentrer dans l’ordre rapidement (en une semaine environ), par contre si la douleur persiste il faut revoir la position d’allaitement (surtout la prise en bouche du bébé) et rechercher de l’aide rapidement.

Attention aux crevasses :

Sorte de gerçures située sur le mamelon ou sur l’aréole, les crevasses surviennent généralement au début de l’allaitement.

Comment ? Pourquoi ?

  • Dû dans la plus part des cas à une mauvaise prise en bouche de votre bébé (c’est la résultante du frottement contre son os du palais), nous vous encourageons a trouver une position plus adaptée. pour que votre enfant soit bien positionné.
  • Le fait de nettoyer vos mamelons, avant et après la tétée, même avec un coton, cela a pu favoriser l’apparition d’une crevasse. Il faut savoir que, sur vos mamelons et l’aréole, se trouvent les glandes aréolaires (ou tubercules de Montgomery) qui secrètent une substance huileuse qui lubrifie, protège contre le dessèchement et nettoie le sein.

Comment soigner les crevasses ?

Avant tout, assurez-vous que votre crevasse n’est pas infectée notamment si elle s’est formée à la maternité, un univers où les germes peuvent être plus nombreux. Si vous remarquez un suintement, prenez rendez-vous avec votre médecin.

Si votre crevasse est seine, vous pouvez appliquer :

  • une goutte de votre lait maternel qui a une vertu cicatrisante (mais attention, surtout pas en cas d’infection).
  • Faites chauffer dans vos doigts l’équivalent d’un demi petit-pois de lanoline purifiée et appliquez sur votre mamelon avant et après chaque tétée. C’est sans danger pour votre bébé. Vous retrouverez dans tous les coffrets BBLetché de la crème 100% à la lanoline qui ne nécessite pas de nettoyage avant de donner son sein.

Un dernier conseil, n’arrêtez pas de donner le sein douloureux à votre bébé car vous risqueriez de provoquer un engorgement.

 

L’idéal pour faire face à des crevasses et continuer son allaitement confortablement est l’utilisation :

A des fins préventives, dés le début de votre allaitement, vous pouvez appliquer de la crème à la lanoline et à l’oel vera après chaque tété. Sachez que ce problème peut être évité ou atténué si vous réagissez rapidement.